Accueil > aménagement > Aménagement du village

Aménagement du village

Aménagement du centre bourg, un chantier à mettre en route dès le début du mandat.

Ce projet ne pourra pas se faire sans être soumis aux habitants et aux acteurs économiques du village. Commerçants et artisans auront leurs idées à apporter et leur mot à dire. Il faudra obtenir des financements de nos partenaires.
Une première ébauche d’étude urbaine avait été réalisée par la CASE début 2013.
Irréaliste sur de nombreux points, comme ce projet de création d’une nouvelle école rue Gourdon – un projet inutile et ruineux pour ne faire que reconstruire une école sans projet derrière, pas de regroupement scolaire, pas d’intercommunalité.
Irréaliste encore ce papyloft placé dans un des endroits les plus inhospitaliers de Saint-Pierre. L’endroit avait déplus aux habitants. L’idée d’une d’aménager des habitations pour les personnes âgées qui ne souhaitent pas quitter Saint-Pierre avait germé en 2008, et on l’envisageait plutôt au coin de la rue de Paris, dans l’ancienne agence immobilière qui avait fait l’objet d’une préemption, avant de devenir un garage. Cet endroit fait l’objet d’une étude architecturale plus poussée que les autres par l’architecte de la CASE.
Mais l’étude urbaine avait mis l’accent sur les développements dont a besoin le village pour son avenir :

Le passé glorieux de Saint-Pierre s’est construit sur le site Labelle. Son futur, on ‘espère radieux, se bâtira autour du site Labelle.

Une étude de reconversion du site Labelle est en cours, sous maîtrise d’œuvre de l’EPFN. Dans son premier jet, la CASE avait imaginé en faire un endroit mixte dédié à l’habitation et… un village d’artisan.
Les villages d’artisans permettent à des entreprises artisanales de se regrouper et de se développer à l’écart des villes, à proximité de routes et avec des parkings accessibles, quand elles ne peuvent plus s’étendre dans les centres. Et de disposer de grands parkings pour les dizaines de véhicules invitées aux opérations portes ouvertes qui donnent leur sens à ces “villages”.
Est-ce d’un village d’artisans dont nous avons besoin à Saint-Pierre ? Si nous tenons à préserver les PME et entreprises artisanales locales, Saint-Pierre, avec des accès difficiles, peu de stationnements, n’a pas vocation à rapatrier des entreprises plus lointaines.
Nous pensons, nous, que l’on peut partager la zone entre habitations, équipements collectifs et activités, commerciales, de services ou artisanales, peut être une excellente idée, si le projet est bien intégré, et non une nuisance. S’il correspond aux attentes des habitants.
Nous souhaitons pouvoir discuter avec vous des projets à y installer. Nos premières idées sont une zone d’habitat, une école, une cantine – mutualisée -, une salle des associations, des projets que nous pourrons avoir communs avec Saint Etienne. Nous souhaitons qu’on puise le plus possible mutualiser les ressources des trois communes d’Andé, Saint-Pierre et Saint-Etienne pour répondre à toutes les attentes des habitants de notre pôle de communes.
Nous souhaitons mettre de la cohérence dans l’aménagement du village pour faire des lieux de vie plus pratiques pour tout le monde. Et il faut absolument prévoir de la place pour conserver les artisans du village.
Les accès sont limités à Saint-Pierre : le tunnel sous le chemin de fer est limité en hauteur et empêche la circulation des camions et autres grands véhicules pour rejoindre la D110 et la D313 (Andé et Val de Reuil), la rue de Paris, étroite et en lacets, vers l’A13 et Louviers, la rue nationale vers Saint-Etienne, il faudra créer une route permettant de de donner un accès du site Labelle vers le pont submersible et la D110 (route de Val de Reuil). Et on devra pouvoir l’emprunter dans les deux sens si on veut rendre la zone d’habitation attractive.

Un cohérence à réinventer pour Saint-Pierre et son centre-bourg.

Saint-Pierre à beaucoup à offrir. Ses commerces, sa poste, ses services. Et bientôt, cette vaste zone mutable qu’il nous faut réinventer, et où la place disponible devra permettre de disposer d’une aire de stationnement (vélo, voiture, bus) confortable pour tous ces équipements.
Pour la circulation dans le village, nous allons engager dès le début du mandat une étude avec le Conseil Général en tenant compte des contraintes légales actuelles. Nous devons arriver à un compromis qui va permettre d’améliorer l’accessibilité des commerces du village et une meilleure circulation pour tous (voiture, vélos, piétons). Parmi ces solutions, on pourra mettre en place des arrêts minutes permettant de favoriser les commerces. Il faut aussi résoudre le problème de la place handicapé qui est inutilisable.
Il faut aussi revoir la gestion de nos aires de stationnement. Les personnes qui ont plusieurs courses à faire doivent pouvoir stationner tranquillement au début de notre zone commerçante. Les personnes qui ne font que passer et se rendre dans nos commerces pourront utiliser des arrêts minutes.
Pour les vélos, il n’existe pas de places de stationnement au milieu de la rue commerçante. Cela prend pourtant peu de place et ce n’est sûrement pas ce qui coûte le plus cher.
Mais nous l’avons compris lors de nos rencontres, et au travers des questionnaires retournés, la priorité n°1 pour les habitants, la totalité des habitants, c’est l’installation d’un distributeur de billets. Nous savons que cela coûte cher aux banques qui hésitent à en installer.
C’est pourtant vital pour nos commerces : Saint-Etienne et Andé ne disposent pas de commerces. Saint-Pierre occupe une place centrale et dispose d’une offre commerciale complète. Un bureau de poste, une pharmacie, une boucherie, une épicerie, un salon de coiffure, un salon de beauté, le fleuriste, la boulangerie, le tabac et les bars restaurants, un électricien, une supérette et même une boutique de linge de maison.
La zone de chalandise va de Saint-Etienne à Andé, Herqueville et même Connelles. C’est à dire 3 500 habitants qui disposent de tous les commerces et services dont ils ont besoin. Mais pas de ce distributeur sans lequel les commerces pourraient disparaître.
Aujourd’hui, lorsque les habitants ont besoin de liquide, ils vont soit à Louviers, soit au Vaudreuil. Mais une fois garés et disposant de l’argent, ils font leurs courses sur place. C’est une concurrence déloyale pour les commerçants de Saint-Pierre qui sont indispensables pour nous.
Dès le début de notre mandat, nous nous battrons pour faire installer ce distributeur de billets qui nous est indispensable.

Les berges de la Seine

Saint Pierre du vauvray a un très grand atout avec ses berges de Seine. Nous souhaitons relancer le projet d’aménagement des berges afin de profiter au mieux de ce site magnifique. Il faut permettre aux vélos et aux piétons d’y circuler en prolongeant la voix verte le long de l’Eure au Vaudreuil. Une meilleure signalisation de cet atout permettra de faire connaître ce site et d’attirer des personnes extérieures au village.
Il faut aussi améliorer la circulation entre les berges et le centre du bourg pour joindre l’utile (les commerces) à l’agréable (une promenade).
Aménager une aire de pique-nique vers le stade avec des jeux pour enfants.
Mettre en place un stationnement vers le stade pour permettre un accès aux berges.

Aménagement de la gare

Ce site ne peut pas accueillir du public car la gare continue à fonctionner. A partir de ce site il faut permettre un accès piéton et vélo vers le centre du village en négociant avec la sncf pour récupérer une bande de terrain.
Il faut faire un appel à projet pour faire venir des personnes qui ont besoin d’un parking et d’une salle pour leur activité.

Salle des fêtes

Il faut revoir le projet complétement afin de créer un lieu de rencontre intergénérationnel. Pour les personnes âgées il faut une salle permanente de réunion, pour les jeunes une salle avec des jeux pour se rencontrer, pour les nourrices un lieu avec des activités pour les petits. Cela doit nous permettre de créer une ludothèque avec des jeux et des livres

Une école rénovée

Il faut optimiser les locaux de l’école afin de faire les activités périscolaire dans ces locaux. Le “château” doit être réaménagé et rénové pour pouvoir accueillir les enfants dans les meilleures conditions et le calme. A la fois bibliothèque, salle de jeux et d’activités, avec une zone de repos. Avec quelques travaux on peut faire durer l’école jusqu’à la mise en place d’un nouveau projet.

Un city Stade à Saint-Pierre

Il faut entretenir les équipement existants, rajouter des bancs pour la convivialité et permettre avec l’espace restant de monter un projet dont les jeunes seront les concepteurs.

Si vous voulez entamer une discussion, vous serez le (la) premier(e) à donner votre avis...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *