• Je veux participer à un projet qui améliorera le confort et la sécurité des usagers dans notre village. Claude Germain
  • Améliorer les déplacements au quotidien et la qualité de la vie à Saint-Pierre du Vauvray. Martine Eloy
  • Claude Duval
  • Lutter contre l’isolement des personnes âgées... Pascale Lassalle
  • Mobilisé sur l’idée de coopération avec les communes voisines... Pierre Denis
  • Saint Pierre aime la convivialité : c’est ce que je nous souhaite de retrouver. Laetitia Sanchez
  • Je m'engage pour être maire de notre commune. Jérôme Bourlet
  • Nous créerons des aires de jeux pour nos “petits” Linda Lamot
  • Jean-Luc Enjalbert
  • daptons les transports quotidiens aux usages des habitants de notre pôle de communes. Aminata Cissé
  • Benoit geneau
  • Pour que les anciens trouvent toute leur place dans la vie du village. Lydie Lecointre
  • Une remise en place du dialogue, et une méthode de gouvernance démocratique. Jorge Pinto
  • Il faut redonner toute leur liberté aux associations et les redynamiser. France Ogereau
  • Nous avons besoin d’offres de transports, d’habitat, de loisirs. Nous avons besoin de rénover, d’aménager et de développer le village. Arnaud Binard

Merci aux 280 électeurs qui ont voté pour notre liste, et félicitations aux habitants de Saint-Pierre du Vauvray pour leur participation record.

Les habitants de notre commune ont choisi de reconduire M. Loëb dans ses fonctions de maire, avec 57% des voix
Nous nous inclinons.
Nous remercions chacun et chacune de l'accueil chaleureux qui nous a été fait. Et nous voulons remercier particulièrement tous les habitants qui l'ont voulu d'avoir participé activement à cette campagne.
Au nom de toute notre équipe, nous vous remercions pour avoir contribué à bâtir notre programme à nos côtés.
Nous vous remercions d'avoir répondu, nombreux, à notre questionnaire.
Nous vous remercions d'avoir participé, toujours plus nombreux, à nos cafés-citoyens qui ont été des moments d'échanges et d'effervescence, où nous avons discuté, un à un, de chacun des projets que nous allions présenter aux habitants. Un projet tout autant ambitieux, qu'il est réaliste.
Nous vous remercions de votre présence au grand jeu que nous avons organisé le 8 mars. Nous comptons bien qu'il y aura d'autres moments festifs comme celui-là.
Nous vous remercions de nous avoir accompagné-e-s, de bout en bout, tout au long de ces six mois. Ils nous ont semblé très, très courts.
Nous pourrions regretter de ne pas avoir gagné ces élections, mais nous respectons le choix des électeurs.
Avec 57% d'un côté et 43% de l'autre, certains pourraient croire que la commune pourrait être coupée en deux. Il n'en n'est rien : les habitants se sont prononcés sur des projets, nous l'espérons, et ils ont choisi celui de M. Loëb.
Nous en partageons nombre d'aspects : d'abord la promesse, que nous avions également faite de ne pas augmenter les taux d'imposition durant le mandat à venir.
La revalorisation du centre bourg, des trottoirs accessibles aux PMR, nous sommes pour, tout comme la réhabilitation du site Labelle. C'est là que se trouve l'avenir du village.
Et aussi pour la création d'une aire de jeux au coeur du village, la rénovation des courts de tennis, et tant qu'à faire, celui de basket. Nous sommes aussi très favorables à une aire de jeux à l'école, avec la pause du midi allongée.
Nous avons entendu la volonté de soutenir et développer le commerce local, ainsi que d'accompagner et adapter les rythmes scolaires. Nous souhaitons ardemment que ce soit fait au cours des années qui viennent.
La ligne de bus pour Val-de-Reuil était également dans notre projet, comme la sécurisation du centre bourg, des entrées de village, la signalétique et la zone 30.
Enfin, nous avons entendu la volonté des Saint-Pierrois de voter pour la réhabilitation et l'agrandissement de la salle des fêtes.
Ils ont voté pour ce projet, et nous ne pouvons décemment qu'accepter ce choix. Nous serons très heureux d'assister à son inauguration.
Nous avons entendu avec plaisir la volonté d'associer les habitants aux projets majeurs du conseil municipal, et la volonté affichée de consulter le public lors des décisions touchant notre cadre de vie. Tout comme la volonté de faire un effort accru de communication et d'éditer un bulletin mensuel. Nous le lirons chaque mois avec intérêt.
Tous ces projets, hormis la réhabilitation de la salle des fêtes que nous avions voulu moins onéreuse - mais démocratie oblige -, figuraient dans notre programme. Nous les abondons évidemment.
Nous souhaitons au conseil municipal de réussir en chacun d'eux. Nous adressons nos félicitations à M. Loëb et sa liste, d'avance, pour la réussite de tous ces projets, ainsi que pour leur élection.

Un DAB à Saint-Pierre : une urgence vitale pour les commerces

dab
Saint-Pierre est un centre commercial important pour notre pôle de communes. Une épicerie-bar-tabac à Andé, pas de commerces à Saint-Etienne, mais à Saint-Pierre, nous disposons d'une offre commerciale complète :
Un bureau de poste, une pharmacie, une boucherie-charcuterie, une épicerie, une boulangerie, une supérette Mutant, un salon de beauté, un salon de coiffure, le fleuriste, un bar-tabac-journaux, un bar, un restaurant, un hôtel-restaurant, un camping, une boutique de linge de maison et accessoires, un magasin de chaussures et un magasin d'électricité ! A cela on ajoute le marché le dimanche, et aussi les restaurateurs ambulants qui viennent s'installer toutes les semaines sur la place du marché. Ce sont vingt commerces qui sont à notre disposition et qui couvrent l'essentiel des besoins des habitants.
La zone de chalandise de Saint-Pierre, c'est près de 3 500 habitants, avec Andé, Saint-Etienne, et jusqu'à Herqueville ou Connelles, et sans compter toutes les personnes qui travaillent dans les entreprises du pôle de communes.
Malgré la présence de tous ces commerces et du nombre chalands et de clients potentiels, il n'y a pas l'ombre d'un distributeur de billets à Saint-Pierre (ni à Andé, ni à Saint-Etienne...). Pour un pôle de communes considéré comme un pôle secondaire de la CASE.
Que font donc les habitants de notre pôle de communes lorsqu'ils n'ont plus de liquidités ? Ils se rendent au Vaudreuil, ou à Louviers, où ils pourront trouver des distributeurs. Ils se garent, prennent leur argent... et font leur courses dans les commerces à côté.
Les commerces Saint-Pierrois vivent une concurrence totalement déloyale face à ce désavantage économique vis à vis des communes équipées.
Et les habitants subissent cette absence comme un inconfort coûteux, les obligeant à prendre leur voiture pour se rendre au Vaudreuil où ailleurs. Et si vous n'avez pas de voiture... débrouillez-vous !
Il n'est pas étonnant que ce soit la priorité n°1 des habitants, la demande présente partout, celle qu'on a recueillie de la part de la totalité des 300 familles que nos avons rencontrées, celles des habitants des communes voisines que nous avons croisés qui venaient faire leurs courses à Saint-Pierre : il faut un distributeur à Saint-Pierre !
C'est aussi une demande urgente de tous les commerçants. Tous. Il en va de la survie des commerces et de la vitalité commerciale du village.
Le seuil de rentabilité d'un DAB est de 5 500 retraits mensuels. Avec la zone de chalandise, on les a. La Poste a-t-elle réalisé une étude de géomarketing pour l'installation d'un DAB ? Tout le pôle de communes est totalement dépourvu de DAB de la Poste ou de la concurrence. Laissera-t-on décliner l'activité commerciale à Saint-Pierre, laisser ses commerces vitaux pour tous subir un désavantage concurrentiel, être pénalisés alors qu'il nous faut tous unir nos efforts pour maintenir les commerces de proximité dont beaucoup ne peuvent pas se passer ?
Nous comprenons que la Poste pourrait expliquer que l’installation d’un GAB (guichet automatique de billets) pourrait, à terme, fragiliser l’équilibre du bureau de poste en reportant les activités réalisées au guichet vers le GAB et réduire de ce fait la fréquentation de ce bureau.
Nous savons, nous, que ce ne sera pas le cas, et qu'il permettra au contraire d'offrir un service aux clients de toutes les autres banques. Autant les personnes âgées et les jeunes continueront à aller au guichet, autant les adultes qui comme moi ont un compte à la Poste continueront à aller dire bonjour et prendre l'argent au guichet, déposer son courrier, récupérer recommandés et colis, profiter des services de la Poste, à la campagne s'il vous plaît ! Mais pour le reste, s'il s'agit de prendre de l'argent et qu'il y a trop de queue, ou bien si la Poste est fermée, pouvoir obtenir de l'argent pour faire ses courses. Et pour la Poste, peut-être, gagner de nouveaux clients ? En sauvant les commerces à Saint-Pierre !!!

La Suite Commentez à la une

Un nouveau café citoyen à Saint-Pierre du Vauvray, à “la Teurgoule” : les aménagements

Café plein ! Pour un nouveau café citoyen à Saint-Pierre. Merci à Jérôme (Jérôme Jacqueline, mais merci quand même à l'autre Jérôme, Bourlet, d'avoir animé cette soirée !)
Nous avons présenté les projets que nous souhaitons mettre en place depuis des années, avec les amis de la liste "Avançons Ensemble". Nous avons beaucoup parlé, et nous avons écouté aussi. Et oui, on a envie d'exposer nos projets pour l'avenir, et aussi le quotidien de Saint-Pierre. Et oui, les habitants - on se connaît tous - ont envie d'y participer.
Alors tout semble facile, les constats partagés, les solutions ne sont pas définitives parce qu'on se rend compte qu'il faut prendre les avis de chacun, mais on voit bien que les avis convergent. Et on le sait à force de se rencontrer, d'échanger, de parler, d'améliorer ci ou ça pour le bien de chacun, alors les débats se font dans la compréhension. Tous - séniors, jeunes et parents d'élèves, habitants, voisins, employés, membres et responsables d'associations - on habite là, on connaît l'usage de chaque rue, de chaque institution, commerce ou service ; on connaît notre territoire, on regarde, on marche, on utilise, on aide, on prend soin aussi, des choses et surtout des autres.
Pour que tout aille bien, on voit bien que des décisions intelligentes ne coûtent rien, pour la plupart. On va en évoquer ici. Et puis on verra que d'autres choses nécessitent de la concertation et des compromis. Et pour les choses les plus importantes, il nous faudra agir. Enfin !
Pour ceux qui n'ont pas pu être présents ce soir-là, ou qui n'ont pas pu entrer, le bar étant plein, ou certains qui ont préféré ne pas entrer (on se serait tassés, n'est-ce pas ?), nous diffusons ici la présentation qu'on a faite.
Personne n'a mangé qui que ce soit. Et on espère qu'à l'avenir, les habitants pourront venir participer aux réflexions et aux décisions qui concernent chacun d'entre nous.
C'est le début. On présente des projets pour l'instant, et c'est à chacun de nous, de vous, de venir apporter une pierre à l'édifice. Là, on pose un premier petit caillou... C'est en deux parties (les mystères de la technologie) :

Rendez-vous vendredi à 18h30 chez Martine, au "Bon Accueil", pour notre dernier café citoyen avant les élections. Il y en aura d'autres ensuite....

Au programme : l'animation, la vie du village, la communication, le lien entre les habitants, la démocratie locale,...

Venez nombreux ! Et ça se passe dans la bonne humeur...

Elections : ce qui va changer en 2014

Comme nombre de communes(*) de la CASE (Communauté d'agglomération Seine-Eure), le conseil municipal de Saint-Pierre du Vauvray sera désormais élu au Scrutin proportionnel avec prime majoritaire.
Les listes devront être complètes (chaque liste à Saint-Pierre du Vauvray devra compter 15 candidat-e-s), avec une alternance stricte homme-femme (ou femme-homme). Les délégués au conseil communautaie seront "fléchés".
vote
Auparavant réservé aux communes de plus de 3.500 habitants, ce mode de scrutin va bouleverser les habitudes de nombre d'électeurs : en 2014 à Saint-Pierre du Vauvray, nous ne pourrons plus panacher les listes, ni supprimer ou rayer des noms, ni de modifier l'ordre des candidats.
Il faudra donc voter pour une liste complète, sans rature, dans une enveloppe sans signe distinctif. Et cette életion permettra de désigner les conseillers municipaux, ainsi que les deux délégués de la commune au conseil communautaire (assemblée de la communauté d'agglomération, la CASE).
Nous voterons donc pour une liste municipale ainsi que les deux candidats "fléchés" pour la CASE.
Attention ! Tout bulletin comportant plusieurs listes, ou une dont un nom serait rayé, ajouté ou dont l'ordre sera changé sera considéré comme nulAttention ! Tout enveloppe comportant plusieurs bulletins, ou bulletin dont un nom serait rayé, ou ajouté, ou dont l'ordre sera changé sera considéré comme nul.
(*) - (Les communes concernées sont les villes de plus de 1 000 habitants : Acquigny, Alizay, Andé, Criquebeuf-sur-Seine, Igoville, Incarville, La Haye-Malherbe, Le manoir, les Damps, Lery, Pîtres, Poses, Saint-Pierre du Vauvray,...)
Le scrutin de liste à deux tours avec représentation proportionnelle :
Selon le nombre de listes présentées, le scrutin pourra se dérouler en un ou deux tours.
En cas de majorité absolue, soit plus de 50% des suffrages exprimés, l'élection se limite à un seul tour.
La liste qui obtient le plus de voix se voit attribuer la majorité des siège, soit 8 sièges. Les sept sièges restant sont alors attribués proportionnellement au pourcentage de voix recueillies par chacune des listes.
Si aucune liste n'obtient la majorité absolue, il est procédé à un deuxième tour.
Les listes qui ont obtenu plus de 10% des suffrages peuvent être présentes au deuxièmes tour. Les candidats des listes ayant obtenu au moins 5% des voix peuvent se présenter sur une autre liste, dans le cadre d'un ralliement au second tour. L'ordre peut alors être modifié.
Au second tour, la liste qui a le plus de voix se voit attribuer la majorité des sièges, soit 8 sièges. En cas d'égalité de suffrage entre les listes arrivées en tête, l'attribution est faite au bénéfice de l'âge.
Les sièges restants sont attribués au pourcentage des voix exprimées.
Logiquement, ce genre d'élections favorise la majorité, tout en laissant place à l'opposition.
Cependant, dans un petit bourg comme le nôtre, ce sont bien les projets, l'entretien de la commune et les liens entre les habitants qui compteront, plus que les intérêts tactiques ou politiques...

Agenda

  • Samedi 15 mars, à 10h30, débat public à la salle polyvalente. Ordre du jour : le budget.

    Samedi 15 mars, à 10h30, débat public à la salle polyvalente. Ordre du jour : le budget.
    Venez rencontrer les membres de la liste "Avançons Ensemble" à la salle polyvalente le samedi 15 mars à 10h30. Nous vous avons rencontré déjà dans les cafés de Saint-Pierre, pour des débats citoyens :
    Le 24 janvier au Central Bar, nous avons présenté le résultat de l'enquête aux citoyens, et les priorités qui se sont largement dégagées.
    Le 5 février, nous avons débattu sur les aménagements à la Teurgoule, où nous avons fait salle comble et enfin nous avons échangé sur la vie du village le 14 février au Bon Accueil, où la encore, la salle était pleine à craquer.
    Au cours de nos échanges et des débats, fructueux, vivants, et qui se sont déroulés dans une excellente ambiance, nous avons écouté nos contictoyens, et bâti ensemble notre programme que nous avons résumé dans un tract que nous sommes allés vous remettre. Là encore, cela a été l'occasion d'échanger encore.
    La réhabilitation du centre-bourg, des trottoirs, et des accès, et aussi la sécurité routière, le plan de circulation et les stationnement, la zone 30. Nous avons parlé aussi des lieux pour les jeunes et pour les séniors, des aires de repos, des aires de jeux, de sport, et des chemins, négligés durant des années. Et aussi des lieux d'avenir pour Saint-Pierre, avec le site Labelle.
    Nous avons parlé de mobilité et de transport : des déplacements sécurisés, des arrêts de bus dans les différents quartiers, d'une ligne directe vers Val-de-Reuil, du raccordement à la voie verte.
    Nous avons parlé du soutien à la vie associative, et des lieux dédiés aux associations. Et nous avons parlé de la réforme scolaire que l'on doit réussir sereinement, dans l'intérêt des enfants.
    Et nous avons parlé de l'indispensable distributeur de billets.
    Et comme on ne rase pas gratis, et que nous vous avons pour objectif de ne pas augmenter les taux d'imposition, nous vous proposons de venir participer à notre débat sur le budget, et le financement des projets.
    Nous répondrons à vos questions. Venez nombreux samedi.
    Samedi 15 mars, à 10h30, débat public à la salle polyvalente. Ordre du jour : le budget.
    La Suite Commentez agenda

Carnets de campagne

municipales 2014 - St Pierre du Vauvray

Paru dans La Dépêche : “quinze candidats dans les starting-blocks”

© La Dépêche - édition LouviersEsprit d'équipe, concertation, ouverture aux habitants, des candidats concernés et investis, c'est le message principal de cet article de la Dépêche.
Gwenola Lorsignol n'oublie pas le programme cependant : circulation, sécurité, aménagement, réforme des rythmes scolaire et accueil périscolaire, et aussi intercommunalité, la concertation nécessaire entre les communes du pôle, le site Labelle, l'agrafe qui permettra de souder les deux communes du Vauvray et qui profitera au développement de tout le pôle de communes, l'ouverture à la jeunesse...
L'article revient aussi sur le questionnaire que nous avons adressé à tous les habitants, et sur le rendez-vous sur les résultats de cette enquête qui aura lieu le 24 janvier à 18h30 au Central Bar.
Merci à la Dépêche et à Gwenola Lorsignol pour cet article, ainsi qu'aux cafetiers de Saint-Pierre qui nous font l'amitié de nous accueillir pour nos réunions publiques.

Venez nous rencontrer dans les cafés du village…

Il y a eu les questionnaires, la présentation de notre liste, nos rencontre chez vous ou dans les rues, et puis ce site internet.
Mais rien ne peut remplacer des rencontres "à chaud" avec les citoyens. Parce que la gestion d'une commune, c'est aussi une question de femmes et d'hommes. Ces rencontres nous permettront de vous présenter nos idées et notre programme, et vous pourrez poser vos questions, proposer vos idées, émettre vos objections, vos doutes, ou proposer les améliorations que vous y trouverez à y faire.
Pour échanger avec vous, et avant de vous présenter notre programme complet, nous avons planifié 3 réunions sur 3 sujets différents, dans 3 lieux emblématiques de notre village.
  • Le vendredi 24 janvier à 18h30, au Central Bar, nous vous présenterons les résultats de l'enquête, suite au dépouillement du questionnaire. Nous répondrons à vos questions, puis nous pourrons échanger ensemble plus librement si vous le souhaitez.
  • Le mercredi 5 février à 18h30, à la Teurgoule, nous parlerons des aménagements indispensables pour développer et mieux vivre au village. Là encore, vous pourrez poser vos questions et nous aurons encore un moment libre pour échanger entre nous.
  • Le vendredi 14 février à 18h30, rencontrons nous au Bon Accueil pour parler de la vie du village et des améliorations qui nous permettront à tous de mieux vivre au quotidien. Toujours suivi de vos questions et d'un temps de parole libre.
Au cours de ces rencontres, nous aurons mieux compris ce que vous souhaitez que nous fassions pour la commune, et sans doutes affiner vos priorités, qui seront nos priorités.
Nous vous proposons alors de vous rencontrer le samedi 15 mars au matin à la salle polyvalente, pour vous présenter notre programme, vous en expliquer les raisons et les moyens que nous mettrons en oeuvre pour le réaliser vraiment. Et là encore, vos questions seront les bienvenues.
Et nous pourrons avoir un moment plus libre pour échanger, autour du verre de l'amitié.
A bientôt !

Paru dans le Paris-Normandie : pour “réveiller Saint-Pierre”

paru dans le ©  Paris-Normandie du 19 décembre 2013

Indiscrétion dans la Dépêche du 19 décembre : “moi je ne cours pas après les postes…”

© La Dépêche - édition Louviers
Mais après quoi court donc Alain Loëb ?
Pas après la Poste en tous cas... Peut-être court-il après des candidats pour remplir sa liste, et qu'il s'empresserait sans doutes de renvoyer chez eux sitôt l'élection faite dès lors qu'il voudrait concrétiser un projet ?
Que dit-il à la presse ?
"Moi, je ne cours pas après les postes, je ne fais pas ça pour la gloriole. Eux, c'est des beaux parleurs, tout ce qu'il veulent, c'est des places !"
A le lire, je crains qu'il ne redoute surtout de perdre la sienne. Les siennes avec son poste de "rapporteur" à la CASE en plus.
Mais il a en partie raison : on veut des places ! Une place de la liberté à donner aux associations, des places de stationnement, des aires de jeux, un city park, des bancs sur les places, et de la place au calme à la cantine... Mais ce n'est pas tout. Nous ne présentons pas dès maintenant notre programme officiel, car nous l'avons dit, nous voulons l'élaborer avec l'accord des habitants. Nous allons donner nos idées, les habitants débattront et choisiront.
D'ailleurs, ce ne sera pas facile de débattre devant le refus du maire de nous laisser disposer de la salle des fêtes avant le 10 mars, et même après le 10 mars. Cela nous a été refusé. Mais nous pourrons nous rencontrer pour des débats plus serrés, faute de place, autour de 3 thèmes  :
  • Les résultats de l'enquête, suite au dépouillement du questionnaire (le 24 janvier à 18h30) ;
  • L'aménagement du village (le 5 février à 18h30) ;
  • La vie au village (le 14 février à 18h30).
Nous aurons d'ici là l'occasion de nous rencontrer encore. C'est aussi ça la vie de village...
Par contre quand il parle "des places" au sens de "SA" place ("ma cassette...", "mon précieux..."), Alain Loëb risque fort de tomber de son fauteuil de maire lorsque nous présenterons nos propositions, dont une sera de baisser l'indemnité de maire.
Parce que se verser l'indemnité maximum de maire d'une commune de 3 500 habitants pour une commune de moins de 1 500 habitants nous semble incorrect. Avec l'indemnité de rapporteur en plus. Moins de sous pour le maire, et moins d'adjoints aussi.
Ils sont fous, pensera-t-il. Eh ! Mais pas furieux.
L'occasion de rappeler que la citation de despote qu'il aime à ressasser n'est pas complète : il s'agissait, je crois, de "despote éclairé", qu'il a lu dans un mail qui ne lui était pas destiné...
Une référence aux nombreuses loupiotes (halogène, laser, led,...) dans les yeux qu'on du subir les conseillers d'opposition au cours des conseils municipaux ?
"C'est des beaux parleurs..." Ce sont. Ce sont. Et je pense que c'est plutôt une qualité quand on est aux responsabilités, pour défendre les intérêts de la commune. Savoir parler. Savoir écrire et communiquer. Savoir compter.

Articles Récents

Merci aux 280 électeurs qui ont voté pour notre liste, et félicitations aux habitants de Saint-Pierre du Vauvray pour leur participation record.
25 mars 2014 par Jérôme Bourlet
Dernier café-citoyen au “Bon Accueil” à Saint-Pierre du Vauvray : vie du village, animation et démocratie locale
24 février 2014 par Jérôme Bourlet
Un nouveau café citoyen à Saint-Pierre du Vauvray, à “la Teurgoule” : les aménagements
12 février 2014 par Le collectif
Paru dans la Dépêche : Ce que veulent les Saint-Pierrois
1 février 2014 par Le collectif
Restitution des résultats du questionnaire aux Saint-Pierrois
25 janvier 2014 par Le collectif
Paru dans La Dépêche : “quinze candidats dans les starting-blocks”
11 janvier 2014 par Le collectif
Venez nous rencontrer dans les cafés du village…
3 janvier 2014 par Le collectif
Paru dans le Paris-Normandie : pour “réveiller Saint-Pierre”
20 décembre 2013 par Le collectif
Indiscrétion dans la Dépêche du 19 décembre : “moi je ne cours pas après les postes…”
20 décembre 2013 par Le collectif
Rencontres avec les Saint-Pierrois
18 décembre 2013 par Le collectif
Un DAB à Saint-Pierre : une urgence vitale pour les commerces
16 décembre 2013 par Le collectif
Transports et déplacements
15 décembre 2013 par Le collectif
Propreté et cadre de vie
15 décembre 2013 par Le collectif
Commerces, marché et services
15 décembre 2013 par Le collectif
Vie du village, solidarité et vie associative
15 décembre 2013 par Le collectif
Une école à refonder en 2014
15 décembre 2013 par Le collectif
Un projet pour Saint-Pierre du Vauvray
14 décembre 2013 par Jérôme Bourlet
Elections : ce qui va changer en 2014
8 décembre 2013 par Le collectif
Les démarches à effectuer pour pouvoir voter
8 décembre 2013 par Le collectif
Vivre à tout âge à Saint-Pierre
7 décembre 2013 par Le collectif
Associer les habitants aux décisions
7 décembre 2013 par Le collectif
Aménagement du village
7 décembre 2013 par Le collectif
La liste municipale 2014
6 décembre 2013 par Le collectif

Derniers commentaires